JEUDI 09 JUILLET DE TRONDHEIM A FORTUN

Publié le par cap-nord

JEUDI 09 JUILLET DE TRONDHEIM A FORTUN DROLE DE JOURNEE Le temps est gris mais il ne pleut plus quand, à 8h30 nous quittons ce joli « hytte » ; Nous n’attendons pas grand choses de cette journée sur la route E6 très fréquentée jusqu’à Dombas, ensuite nous bifurquerons sur la droite en direction de Sogndal. Effectivement, début de matinée sans grand intérêt, sauf la seule route de Norvège à péage que nous empruntons autour de Trondheim. Plus loin, toujours dans la grisaille, nous traversons des plateaux d’altitude avant Dombas. Le royaume de « trolls », AH AH ! ! ! intéressant, arrides mais très beaux, quant aux trolls, oui mais dans les boutiques pour touristes où ils foisonnent évidemment. Nous quittons Dombas où nos deuchs ont encore joué les stars, comme à chacune de nos haltes.Nous nous arrètons à Vagamo où nous visitons une splendide église en « bois debout. » Toiture en bois, décors intérieurs en bois peints, planchers, bref tout en bois merveilleux. Les errudits penseront que c’est un peu court comme description, mais moi, je suis profane, comme beaucoup….Michèle elle, elle sait, elle à le guide vert. une église en bois debout se dit "stavkirke" çà vous en bouche un coinhein!!!! Nous poursuivons notre route jusqu’à Lom ( et non l’OM) et deuxième église « bois debout » toute aussi belle mais entrée payante celle là et photos interdites à l’intérieur, donc :nous restons dehors. RADINS ! ! ! ! Et vient ensuite le clou de la journée. La route s’élève progressivement dans le massif Jotun Heimen (comme çà se prononce, non je blague ! ! !) Nous franchissons le sommet à plus de 15OO mètres d’altitude, avec en bord de route des hauteurs de neige impressionnantes, des lacs de montagne à vous couper le souffle, des cascades, des torrents A profusion. Nos deuchs sont à la peine et quelques fois, la première est nécessaire. Malgré le froid, on peut dire qu’elles ont eu chaud. La descente à 10% sur 10 km est, elle, pleaucoup plus éprouvante pour les freins. Nous l’abordons doucement, la route est encore longue d’ici notre traversée vers le Dannemark. Nous trouvons un camping en fin de descente, au pied d’une superbe cascade et d’un torrent où demain René doit essayer son nouveau lancer. Une autre soirée « poissons grillés », serait la bienvenue. Qui sait ?……
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
je vois que la vie est belle est pas trop dure , vous avez tous bonne mine et ça fait plaisir de vous voir même en photos, bientôt le retour vous allez avoir des tas de choses à nous raconter et à nous montrer, chouet!!!!!!!
bises à tous
marie claude
Répondre